Enora Rivière

manifestement
Création le 12 mars 2022, Festival Artdanthé / Théâtre de Vanves

 
manifestement est un trio interprété par une performeuse et deux musiciens.

manifestement sera peut être le résultat d’une enquête où l’on se sera posé la question en amont de ce qu’est un geste manifeste, qu’il soit chorégraphique ou musical. Nos questions ne trouveront probablement pas de réponses, pourtant, il nous faudra bien partager nos solutions. Nous avons bien conscience que la nature de ces questions s’avère délicate. Il ne s’agira que de tenter de s’en sortir au mieux. Le fait est que nous raconterons et partagerons des histoires de gestes et des histoires de sons.
Le tout formera, nous l’espérons, une aventure manifeste et joyeuse.

manifestement s’inscrit dans le prolongement des précédents projets que sont ob.scène  et  moteur dont la spécificité est d’être pour chacun des doubles projets : scéniques et éditoriaux. Avec ce troisième projet porté par Le salon, Enora Rivière poursuit ses réflexions sur les paroles des danseur·es·s comme espace politique et discours esthétique. L’entretien, la rencontre est à la base de son processus de travail.
Enora Rivière

Biographies


Enora Rivière est chorégraphe, danseuse, écrivaine et chercheuse.
Après une formation en danse tout en autant théorique que pratique en France, elle collabore avec de nombreux artistes européens en tant que danseuse, dramaturge, répétitrice ou directrice de tournées.
À partir de 2013, elle signe ses premiers projets qui ont la particularité d’être des doubles objets : chorégraphiques et littéraires. D’abord le projet ob.scène (le duo ob.scène dansé par Aina Alegre et Sophie Gérard et le livre ob.scène, récit fictif d’une vie de danseur aux éditions du Centre National de la Danse) puis le projet moteur (le solo moteur et le livre moteurs — un sacre, en attente de publication).
Depuis son installation à Montréal, elle a notamment créé le renoncement à la sauce pour les étudiant·es du département danse de l’UQAM, a été programmée au Offta 2018, a été critique danse au Devoir et a écrit pour la revue Liberté. Elle collabore aux projets de Kimberley de Jong, Marie Mougeolle, Morena Prats, Katya Montaignac et Sovan Rochon-Prom Tep. Doctorante en recherche-création en études et pratiques des arts à la faculté des arts de l’UQAM, dirigée par Anne Bénichou, elle travaille également avec l’organisme Danse-Cité en tant qu’audio-descriptrice pour la danse au Québec.

Benoist Este Bouvot est un compositeur guitariste né en 1978 dans le Sud de la France. Il partage son temps entre l’écriture pour la scène et des collaborations dans de nombreux styles : congo-rock-folk avec Mini Ouenze et la chanteuse Alvie Bitemo, la musique tunisienne avec Alphawin Populaire du chanteur Nidhal Yahyaoui, ou aux côtés d’autres improvisateurs tels que Didier Aschour et Rys Chattam.
Il a édité une dizaine de disques et crée des habillages pour France Inter, écrit pour les documentaires de Virgile Loyer, Damien Mac Donald ou les films de Karim Belkacem. Il accompagne les lectures de RFI comme avec les sociétaires de la Comédie Francaise, Anne Alvaro ou Nicolas Bouchaud. En théâtre il travaille avec Alain Béhar, Catherine Boskowitz, Denis Lavant, Dieudonné Niagouna. Depuis 15 ans, il est sollicité pour son écriture musicale pour la danse avec Christophe Haleb, Alexandre Roccoli, Martha Izquierdo et Enora Rivière.

Vincent Legault est musicien, concepteur sonore et arrangeur montréalais. Au cours des dernières années, il a participé à plusieurs projets allant du théâtre (Nelly & Sylvia, Corps Titan (titre de survie), L’origine de mes espèces,) à la danse (Le renoncement à la sauce, Some Hope for the Bastards) en passant, évidemment, par la musique où comme arrangeur et musicien, il a travaillé entre autres avec Pierre Lapointe et Salomé Leclerc. Sous le pseudo Mille Milles, il a fait paraître un album ainsi qu’un EP accompagnés de textes d’Evelyne de la Chenelière.  Dans le cadre du Festival international de littérature, il a présenté le spectacle Vois mes yeux, mis en scène par Félix-Antoine Boutin. Vincent fait également parti du trio Dear Criminals. Le groupe est connu pour ses propositions scéniques pluridisciplinaires (Trapped, Lullaby, Stereoscopic, Dear Criminals avec orchestre de chambre) et leurs multiples collaborations avec des artistes d’ici et d’ailleurs.

conception, écriture et réalisation — Enora Rivière
conception sonore et musique live — Benoist Bouvot et/ou Vincent Legault
yeux — Marie Mougeolle et Morena Prats
costumes — Thierry Grapotte
lumière — Séverine Rième
administratrice de production — Vénus Castro (jusqu’à mars 2021)
durée envisagée 1h20

production — Le Salon
coproductions — Le Phare, CCN Du Havre Normandie ; Théâtre de Vanves ; Ménagerie de Verre

Création le 12 mars 2022, Festival Artdanthé / Théâtre de Vanves
Répétitions
au Phare du 13 septembre au 1er octobre 2021

 

Image du spectacle