Thibaud Croisy

D’où vient ce désir, partagé par tant d’hommes, qui les pousse à aller voir ce qu’il y a au fond d’un trou?
 
Amateur de faits divers et de romans policiers, Thibaud Croisy se glisse cette fois dans la peau d’un enquêteur et nous embarque dans une fiction qui entrelace deux histoires, deux types de paroles.
D’un côté, une conférence sur le crime, à travers laquelle il décode les mécanismes du passage à l’acte et dispense des conseils à une audience de spectateurs, placés dans le rôle de néophytes. De l’autre, une histoire d’amour ambiguë avec une jeune médecin légiste, passionnée de thanatopraxie. Du colloque de criminologie au laboratoire où se pratiquent les autopsies, le public est invité à pénétrer dans les dédales d’une romance surréaliste entre deux êtres fascinés par la mort. Lui travaille à partir des dépositions, des mots. Tandis qu’elle examine des cadavres, des peaux. Et dans cette étrange relation qui se noue entre eux, l’intrigante doctoresse cherchera à inculquer à son partenaire un savoir organique qu’il n’a pas encore…
À mi-chemin entre la conférence, le conte macabre et les histoires extraordinaires à la Pierre Bellemare, D’où vient ce désir… est une nouvelle pièce du puzzle de Thibaud Croisy, qui prolonge ses questionnements sur le corps humain et en particulier sur le corps mort. Elle leur donne vie dans un dispositif plastique imaginé par Sallahdyn Khatir, qui évoque tantôt un espace charnel, un paysage naturel ou une zone mystérieuse de notre inconscient.

Biographie


Thibaud Croisy écrit et met en scène. Ces dernières années, il a créé Je pensais vierge mais en fait non (2010), Soustraction du monde (2012), Gymnase nihiliste (2013), Rencontre avec le public (2013), 4 rêves non-censurés en présence de Fleur Pellerin (2015), Pierre Bellemare, une histoire extraordinaire (2016), Témoignage d’un homme qui n’avait pas envie d’en castrer un autre (2016) et La prophétie des Lilas (2017).
Ses pièces ont été présentées à La Gaîté Lyrique, la Ménagerie de Verre, le Théâtre Paris-Villette, Théâtre de Gennevilliers, Théâtre de Vanves, Studio-Théâtre de Vitry, Scène nationale de Poitiers, Scène nationale de Reims, TU (Nantes), La Manufacture — CDCN de Bordeaux, Centre d’art contemporain de Brétigny, Le Grütli (Genève) et de nombreux festivals : Faits d’Hiver, Actoral (Marseille), Les Rencontres de la forme courte (Bordeaux), La Bâtie (Genève).
Thibaud Croisy a aussi mené des workshops au Carreau du Temple, Centre dramatique national de Montpellier et à l’Université de Poitiers avec les étudiants du Master professionnel Assistanat à la Mise en scène. Enfin, il travaille en tant que collaborateur artistique, interprète, et publie régulièrement des textes dans la presse, des revues ou des livres d’art.
Au Phare, il a présenté Témoignage d’un homme qui n’avait pas envie d’en castrer un autre dans le cadre du Festival Pharenheit et a bénéficié de l’aide à l’écriture pour La prophétie des Lilas.

texte, mise en scène et interprétation — Thibaud Croisy
collaboration artistique — Sophie Demeyer
collaboration dramaturgique — Élise Simonet
scénographie et lumières — Sallahdyn Khatir
régie lumières — Lucien Vallé
musique — Sonates de Ludwig van Beethoven, interprétées par Friedrich Gulda

production — Association TC
coproduction — Le Phare, Centre chorégraphique national du Havre Normandie — Direction : Emmanuelle Vo-Dinh ; Le Carreau du Temple, établissement culturel et sportif de Paris
accueil en résidence et soutiens — Théâtre de Vanves, scène conventionnée d’intérêt national ; Centre national de la danse (résidence augmentée)
avec l’aide au projet de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France / Ministère de la Culture
production, administration et diffusion — Claire Nollez

Création le 8 octobre 2020 au Carreau du Temple (Paris)
Avant-première en mars 2020 au Théâtre de Vanves / festival Artdanthé
Répétitions au Phare du 2 au 6 mars 2020