Sylvain Groud

Memento Vivere
 
Sylvain Groud souhaite chorégraphier sur des musiques répétitives qui lui inspirent une danse jubilatoire, technique et millimétrée. Un hymne à l’instant présent et immédiat, porté par quatre interprètes, deux hommes, deux femmes.
Le dispositif scénique intègre les installations vidéo de Grégoire Korganow. L’image des danseurs en temps réel donne à voir un autre spectacle, virtuel, à côté de celui, vivant, du plateau. Il est alors question du point de vue et de la force suggestive de l’image au service de la danse.
Le phasage/déphasage s’articule entre le spectacle au plateau et son image filmée. Il s’agit de brouiller les pistes entre le réel et l’artificiel. La danse effrénée conserve sa puissance et sa joie face à la fabrication de ce trouble de la représentation. Mieux, elle se sert des nouveaux modes de captation du réel pour tenter d’offrir au public l’accès à une proximité avec l’interprète.

Biographie


Sylvain Groud obtient en 1991 le diplôme de danse contemporaine du CNSMD de Paris et reçoit la même année le prix d’interprétation du Concours de Bagnolet avec la Cie G. Caciuleanu. De 1992 à 2002, il est engagé par A. Preljocaj. Il est également Lauréat en 1995 du concours International de Paris avec sa première chorégraphie, et crée ensuite pour le Théâtre National de Bucarest, l’Opéra de Skopje, l’Opéra de Cluj Napoca et le junior ballet du CNSMD de Paris. Il attire l’attention en 2007 avec la pièce Si vous voulez bien me suivre. Il crée en 2009 Cordes, commande de l’Opéra de Rouen pour huit danseurs, vingt-trois musiciens et le chef d’orchestre Benjamin Levy. Dans cette continuité de recherche sur la relation entre musique et danse, il crée Héros Ordinaires et Collusion en 2011. En 2010, il crée Elles, aujourd’hui toujours en tournée. La même année, Je suis descendu du Plateau, est le fruit d’une rencontre informelle avec l’écrivaine Maylis de Kerangal. En 2012, il crée Chambre 209, en collaboration avec Jonhatan Loppin. Sylvain Groud s’attache à faire émerger la danse là où l’on ne l’attend pas.

Chorégraphie — Sylvain Groud
Musiques — Steve Reich (en cours)
Installation vidéo — Grégoire Korganow
Lumière — Patrick Riou
Interprétation — Julie Koenig, Lauriane Madelaine, Julien Raso, Julien Vu Van Dung


Répétitions du 23 au 27 juin au Phare.

Production — Mouvement Action Danse
Coproductions — MA scène nationale / Théâtre de St-Quentin-en-Yvelines, scène nationale (en cours)
Résidences de création — ARSNUMERICA / MA scène nationale / Pays de Montbéliard /Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, scène nationale / Le Phare, Centre Chorégraphique National du Havre Haute-Normandie / La Briqueterie CDC du Val de Marne / le Rive Gauche, scène conventionnée danse, St-Étienne-du-Rouvray /La Chapelle Saint-Louis, Rouen

Image du spectacle