Sagen

Création 2001

 
«Traverser le dire, aller au delà : épuiser le dire. La «libre association», c’est laisser dire jusqu’au bout, pour qu’il n’y ait plus rien à dire. Alors, ça fait silence. C’est quelquefois très long, quelquefois plusieurs mois, sinon plusieurs années. Et le sens n’apparaît — qu’une fois que le dit — Sagen – est épuisé. Il est certain que si rien n’avait été dit, ça ne serait pas le même silence. On tient compte du message. Pourtant le sens n’est pas dans le message, mais dans l’entre-dit.»
Jean Oury, Création et schizophrénie

La lecture de Création et schizophrénie de Jean Oury est comme le point de départ de Sagen. Les principes d’unité et de multiplicité, de dissociation, de morcellement, d’éclatement, d’effondrement, d’espace ouvert/fermé, plein/vide, délimité/non délimité… m’inspirent des images et des matières de corps : un corps multiple, sans limite, fragmenté, désagrégé, liquéfié… Le processus schizophrénique n’étant cependant qu’un prétexte à dire autre chose, qui serait alors de l’ordre de «l’entre-dit».

Pour cette pièce, le plasticien Laurent Pariente imagine un espace entravé de réseaux d’élastiques, parmi lesquels les corps évoluent sous le signe de la contrainte. Contrainte aussi de la musique de Zeena Parkins, composée en simultané, qui donne aux corps une texture sonore particulière. Mais plus qu’une danse de l’astreinte, Sagen nous fait entendre le silence modifié qui fait suite aux mots du corps.
— Emmanuelle Vo-Dinh

REPRÉSENTATIONS

28.05.02 — Théâtre Cité Internationale, Paris
27.05.02 — Théâtre Cité Internationale, Paris
25.05.02 — Théâtre Cité Internationale, Paris
24.05.02 — Théâtre Cité Internationale, Paris
23.05.02 — Théâtre Cité Internationale, Paris
12.03.02 — Scène Nationale Evreux Louviers
28.11.01 — L’Arsenal de Metz
07.11.01 — La Passerelle, Saint-Brieuc
06.11.01 — La Passerelle, Saint-Brieuc

conception – Emmanuelle Vo-Dinh
assistant – Franck Picart
interprètes — Elsa Banal, Cyril Geeroms, Maud Le Pladec, David Monceau, Franck Picart et Emmanuelle Vo-Dinh
scénographie – Laurent Pariente
création musicale – Zeena Parkins
lumières – Françoise Michel
costumes – Marianne Payen
régie générale – Jean-Michel Hugo

durée – 1 heure

production – Sui Generis
coproduction – La Passerelle, Scène Nationale de Saint-Brieuc ; L’Arsenal, Metz. Avec le soutien du Prix d’Auteur du Conseil Général de la Seine Saint-Denis (Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis 2000) et de l’Adami.
La compagnie Sui Generis reçoit le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication au titre de l’aide aux compagnies et de la Région Haute-Normandie.

Image du spectacle