Image du spectacle

RIM #2 – Redécouverte des Interactions qu’on M

23 au 28 juin 2020 au Havre
Cette deuxième édition des RIM, intitulée cette année : Redécouverte des Interactions qu’on M, est un format d’interventions chorégraphiques en extérieur, initié par Malgven Gerbes et David Brandstätter / shifts – art in movement. Au cours d’une semaine intensive, un groupe de six artistes est invité à collaborer, en partageant pratiques, pensées et réactions créatives dans l’espace public. Cette année, suite à une phase introvertie de confinement, les RIM, tel un géomètre muni de filins et de piquets, transposent en extérieur et en grandeur nature, le plan d’implantation du Phare – CCN du Havre Normandie. Ce qui se passe habituellement à l’intérieur, devient soudainement visible à ciel ouvert de tout passant et habitant. Les artistes chorégraphiques, visuels et les équipes administratives qui les accompagnent, ont emmagasiné à travers les projets réalisés, de nombreux procédés créatifs, connaissances et visions.  Ils sont passeurs d’outils et idées pouvant contribuer aux besoins actuels de notre société. Partant de ce postulat, au coeur de cette implantation en plein air, la petite équipe réunie, propose des services tout au long de la semaine aux habitants. Lieu d’implantation et de rendez-vous : l’espace vert en friche devant Le Phare. Cette intervention, initie une bifurcation des modes de fonctionnements et de rencontres, pour un approfondissement les mois prochains d’une collaboration avec le collectif havrais d’architectes et paysagistes «Les Gens des Lieux» et les habitants du quartier de l’Eure.
— Malgven Gerbes et David Brandstätter

> Suivez-nous sur Facebook pour retrouver des informations et publications chaque jour!

projet et coordination — Malgven Gerbes et David Brandstätter / shifts – art in movement, en collaboration avec l’équipe du Phare et Alix Pellet
collaboration artistique — Emmanuelle Vo Dinh, Katell Harteau, Laure Delamotte-Legrand, Malgven Gerbes, Uwe Gössel, David Brandstätter
correspondances réflectives — Adrienne Goehler, Léonard Rainis, Le collectif Les Gens des Lieux