Pierre Pontvianne

PERCUT
 
La musique du monde s’étire comme une nappe horizontale. Son chaos nous porte, nous berce et nous bouscule. Il met à l’épreuve nos résistances et appelle une percée verticale.
Vivre, c’est vivre chaque jour avec le chant des sirènes.
Dés-invisibiliser ce qui se trouve au coeur de l’air du temps, le faire surgir, seule la danse le permet à Pierre Pontvianne. Issu d’un travail patient et quotidien, qui suit sa propre logique, un langage à naitre s’invente mot à mot. L’oeuvre se définit dans la création et s’inscrit dans la simultanéité de son exécution.
Creuser le même sillon en se laissant surprendre par le contexte de création.
Le processus est toujours entièrement nouveau. Il se définit à partir d’un point zéro. Depuis ce point, le chorégraphe s’attelle à le nourrir, à le faire grandir.
«Au jour où j’écris ces lignes, je ne sais pas encore ce que le processus de PERCUT sera. Ce que je peux affirmer, c’est que je continue à m’inspirer de l’actualité et que je creuse encore et toujours le sillon de l’écriture chorégraphique.»
La rencontre entre une oeuvre et son public est une forme de collision.
Le choix d’un mot pour titre, quel qu’il soit, en donne déjà une compréhension au sens ouvert. Le mot PERCUT esquisse, par sa sonorité et sa rythmique, sans en définir le sujet, les contours de cette future création.
Pierre Pontvianne

Biographie

Il y a une envie première. Créer.
Lauréat du prix de Lausanne en 1999, Pierre Pontvianne travaille au sein de compagnies internationales – Nederland Dans Theater, Frankfurt ballet, Carte Blanche … Il s’investit dans de nombreux projets chorégraphiques alternatifs et fonde la compagnie PARC en 2004 à Saint-Étienne, avec Émilie Tournaire et Pierre Treille.
Depuis 2012, le travail de Pierre Pontvianne est présenté dans de nombreux festivals : Festival des 7 Collines, June Events, Biennale de la danse, Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine Saint-Denis, Festival Pharenheit, Festival Sens dessus-dessous, Festival Antigel, Festival International Les Brigittines… Il est aussi montré, entre autres, au Théâtre la Passerelle – Scène Nationale de Gap, à la Comédie de Saint-Étienne, à l’ADC de Genève, à l’Arsenic à Lausanne, au Korzo Theater à Den Haag, à la Maison de la Danse et au Théâtre de la Ville.
En 2019, Pierre Pontvianne travaille avec le réalisateur David Mambouch sur un film intitulé JOTR, inspiré du solo Janet on the roof. En 2020, il est invité par l’Opéra National de Lyon à créer pour le ballet, BEASTS, et crée une nouvelle pièce PERCUT pour sa cie en octobre 2020.
En 2016-2017, la compagnie PARC bénéficie d’une aide au compagnonnage de la compagnie Maguy Marin. Sur la saison 2018/2019, Pierre Pontvianne est associé au Dôme Théâtre à Albertville. Il est membre partenaire de RAMDAM UN CENTRE D’ART depuis 2015.

chorégraphie — Pierre Pontvianne
interprétation — Jazz Barbé, Laura Frigato, Paul Girard, Florence Girardon, Catherine Jodoin, Léna Pinon-Lang
conception sonore — Pierre Pontvianne
lumière — Valérie Colas
décor — Pierre Treille

production — Compagnie PARC
coproduction — Théâtre du Vellein, Le Phare, CCN du Havre Normandie, CCN du Ballet de Lorraine, Atelier de Paris / CDCN, en coproduction avec La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie, dans le cadre du dispositif Accueil Studio, Le Pacifique – CDCN de Grenoble
résidence — RAMDAM, UN CENTRE D’ART
La compagnie PARC est partenaire de RAMDAM, UN CENTRE D’ART.
Elle est conventionnée par la Ville de Saint-Etienne, avec le soutien du Département Loire et soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes en 2020-2021-2022 et la
DRAC Auvergne-Rhône-Alpes (Aide à la structuration 2019-2020).
La compagnie PARC travaille en collaboration avec Anso Raybaut-Perès (AGENTE 129) pour la diffusion Internationale et le Bureau Formart.

Création le vendredi 6 et samedi 7 novembre 2020 à l’Atelier de Paris / CDCN
Répétitions au Phare du 31 août au 11 septembre 2020

 

 

Image du spectacle