PiedNu

Le lundi 19 mars 2018, à 20h30, au Phare

Depuis 2006, PiedNu invite des artistes internationaux pour des propositions artistiques diverses, novatrices et aventureuses. Le festival PiedNu investit plusieurs lieux de la ville du Havre pour une programmation de musique nouvelle et expérimentale.

SOUS-VIDE d’Aliénor Dauchez et Dmitri Kourlianski

Au centre se trouve un réfrigérateur vitré.
Visible comme installation autonome, cet objet préparé est aussi le théâtre de la performance.
Les objets qu’il contient correspondent au poids du corps de la performeuse. Puis elle entre dans le volume du réfrigérateur et éprouve la sensation du froid. Elle respire, transpire, se protège et vibre.
Elle découvre les sonorités de cet espace nouveau. la peau entre en résonance avec les différentes surfaces de la machine frigorifique. Au-delà de cette musique objective, la performeuse fait entendre des extraits textuels allant de Platon à Bataille, ayant trait à la question du rapport de l’homme
à la grotte. Le récit devient structure narrative et matériau sonore. Sa perception acoustique fait l’objet d’une transformation électronique live réalisée par le compositeur Dmitri Kourliandski.

conception et performance — Aliénor Dauchez /composition — Dmitri Kourliandski /chorégraphie — Dagmar Bock
production — La Cage et La Pop, en partenariat avec le CENTQUATRE-PARIS, dans le cadre du festival Séquence Danse

LA CAGE est une compagnie de théâtre musicale fondée en 2015 à Paris et à Berlin. Elle se nourrit d’un répertoire varié, associant
la musique contemporaine à des musiques d’autres époques et d’autres genres. L’équipe de création est pluridisciplinaire.
Elle s’associe selon les projets à différents ensembles musicaux, artistes plasticiens, danseurs et acteurs. Son but est le recherche
de nouvelles formes pour le genre du théâtre musical.

CONCERT DE WILL GUTHRIE

Difficile de prédire ce que jouera Will Guthrie en ouverture de ce xiiie Festival PiedNu puisqu’il n’en sait rien lui-même! Sans doute y sera-t-il question de percussions, de rythmes et de frappes, de peau et de métal, de souffle, de tension…
Le 19 mars au soir, c’est en plein centre de la grande scène du CCN, où les corps d’ordinaire évoluent et s’étreignent, qu’il a choisi de planter sa batterie pour sacrifier encore aux polyrythmies foisonnantes de sa quête.
À moins bien sûr que, d’ici-là, le cours de ses investigations ne l’ait entraîné vers d’autres possibles…

Informations et réservations sur www.piednu.fr
Billetterie sur place ou en ligne