Mylène Benoît

L'Aveuglement (titre de travail)
 
Dans L’OEil et l’Esprit, le philosophe Maurice Merleau-Ponty établit un lien primordial entre la vision et le mouvement. Danser, c’est en effet faire et voir en même temps. C’est se mettre en mouvement et être voyant de sa danse. Depuis plusieurs années, mes pièces chorégraphiques travaillent à mettre en relation et en scène le voyage mental et l’activité kinesthésique nécessaires à la danse. La danse met en jeu, au même moment, les plans somatiques, perceptifs et imaginaires. Privés de la vision, les yeux bandés ou fermés, les danseurs développent une autre danse, une danse voyante, intérieure, affranchie de la forme. Une danse d’avant le miroir.
L’Aveuglement (titre de travail), pièce chorégraphique pour trois danseurs, se donne pour contrainte chorégraphique la privation ou l’altération de la vision des interprètes. Quelle danse apparaît quand on se meut les yeux bandés? Quel rapport à l’espace, au son, aux autres corps présents, à la représentation?
La recherche chorégraphique pour L’Aveuglement (titre de travail) se situera à l’intersection entre les danses intérieures des interprètes, leur expression à la surface des corps, et la perception de ces danses par les spectateurs, à travers un dispositif lumineux spécifique.
— Mylène Benoît

Biographie


Mylène Benoit fonde la compagnie Contour Progressif en 2004 à l’issue d’une formation artistique et universitaire (Beaux Arts & Pratique des médias contemporains) à Londres et à Paris, au Fresnoy – Studio national des arts contemporains, et dans le cadre du programme Transforme à l’Abbaye de Royaumont. Artiste plasticienne et chorégraphe par ricochet, Mylène Benoit envisage la chorégraphie comme une écriture chorale, qui ne se limite pas à la danse, mais considère le phénomène spectaculaire dans son ensemble, sans séparer ce qui en lui est corps, matière sonore, vibration lumineuse, événements optiques ou textuels. Dans ses pièces, elle travaille la danse à tous les endroits où il est possible de la faire résonner comme un objet plastique.
Le projet de la compagnie est innervé par un engagement artistique et politique qui s’exprime au delà du dispositif “spectaculaire”. Mylène Benoit défend un projet collaboratif et protéiforme, qui s’actualise dans les productions artistiques autant que par la présence active de l’équipe sur différents territoires (rencontres avec les publics et stages de pratique, conférences, créations avec des amateurs, compagnonnage dans les lycées, travaux de recherche, veille technologique et mutualisation des outils de création). Avec ICI’, elle crée pour la première fois une pièce avec des amateurs dérivée d’une création élaborée avec des danseurs professionnels. La démarche artistique de la compagnie se fonde sur la conviction que les arts, scéniques et plastiques, fournissent des éléments d’analyse et d’interprétation qui nous permettent de mieux appréhender le système médiatique et la société contemporaine. Les créations chorégraphiques de Contour Progressif engagent la danse dans l’analyse des nouvelles dénitions – ou indénitions – du corps, à travers une attention particulière portée aux dispositifs de perception du mouvement (dramaturgie de la lumière, relation du corps à l’espace et aux autres techniques de représentation…).
Mylène Benoit a été artiste associée au Vivat, scène conventionnée danse et théâtre d’Armentières de septembre 2011 à juin 2014. Elle a assuré le commissariat des Danses Augmentées à la Gaîté Lyrique à Paris durant la saison 2014-2015.

Chorégraphie  Mylène Benoît
Assistée de  Magda Kachouche
Interprétation  Celia Gondol, Nina Santes, Alexandre Da Silva
Lumières  Abigail Fowler
Musique  Cercueil (Nicolas Devos & Pénélope Michel)

Production — Contour Progressif / AlterMachine
Coproduction – Viadanse – Centre chorégraphique national de Franche-Comté à Belfort, Le Phare Centre chorégraphique national du Havre Normandie, Le Gymnase/CDC – Roubaix, L’atelier de Paris — Carolyn Carlson/CDC, La Briqueterie/CDC du Val de Marne (en cours)

Répétitions au Phare du 11 au 22 avril 2016
Création le 9 juin 2016, Festival June Events

Image du spectacle