Mickaël Phelippeau

Set-Up
 
«Être ensemble, c’est évidemment faire à l’autre une place en soi, et accepter soi-même d’aller se loger dans le corps d’en face, c’est accepter de n’avoir d’expérience plus humaine que celle-ci. C’est toujours une grande émotion de voir ça à l’œuvre dans l’œuvre.»

Donner à voir ce qui est souvent caché Set-Up naît d’un désir lointain de voir se monter et se démonter en direct les différents éléments qui constituent le décor d’une scène de théâtre. Le montage et le démontage techniques suivent généralement un déroulé très organisé qu’il n’est possible d’observer que si l’on se glisse dans une salle de spectacle de manière incognito. Ces moments ne sont habituellement pas visibles par le public. Une des ambitions de Set-Up est justement de les montrer et de les mettre en scène. J’ai observé des plateaux nus de théâtre s’habiller petit à petit. L’organisation minutieuse avec laquelle la lumière, le son, la scénographie habitent progressivement l’espace me fascine. Les corps des techniciens et des régisseurs investissent le plateau, loin d’un état de «représentation», hors d’un souci de ce qu’ils donnent à voir, dans une efficacité et un pragmatisme désarmants. Je garde des souvenirs de prises d’espace impressionnantes quand, par exemple, une perche descend et que toutes les personnes présentes s’écartent alors et se répartissent dans un même déplacement chorégraphié, quand un vide se crée ou se comble progressivement par de grands mouvements d’ensemble.

Nous partirons donc du vide et nous y reviendrons.

Biographie


Après une formation en arts plastiques et en danse, Mickaël Phelippeau travaille auprès de nombreux chorégraphes (parmi lesquels Mathilde Monnier, Alain Buffard, Daniel Larrieu), et de 2001 à 2008, au sein du Clubdes5, collectif de danseurs-interprètes. Depuis 2003, il axe principalement ses recherches autour de la démarche bi-portrait, prétexte à la rencontre. Il crée ainsi les pièces chorégraphiques bi— portrait Jean-Yves (2008) et bi-portrait Yves C. (2009), Round Round Round (2010), Numéro d’objet (2011), Sueños et Chorus (2012), enjoy the silence (2013). Depuis 2010, Mickaël Phelippeau est directeur artistique des résidences À domicile à Guissény. Il est artiste associé au Quartz, Scène nationale de Brest de 2011 à 2014 et au Théâtre Brétigny, Scène conventionnée du Val d’Orge de 2012 à 2015.

Répétitions au Dancing à Val-de-Reuil du 24 au 27 janvier dans le cadre d’un accueil-studio
Création les 20, 21 et 22 mars 2014 au Quartz, scène nationale de Brest, dans le cadre du festival Dansfabrik

Pièce chorégraphique de Mickaël Phelippeau
Interprétation : Abigail Fowler, Chiara Gallerani, Enora Le Gall, Pascal Marius, Aliénor Meyer, Mickaël Phelippeau, Pauline Simon, Julien Tiberi, Estelle Tréville
Collaboration artistique : Marcela Santander
Création musicale : Pascal Marius et Aliénor Meyer
Régie son : Enora Le Gall
Création lumière : Abigail Fowler


Production : Bureau Cassiopée
Coproduction : Le Quartz — Scène nationale de Brest Théâtre / Brétigny, scène conventionnée du Val d’Orge / Scène nationale d’Orléans / Parc de la Vilette EPPGHV / Le Phare, Centre Chorégraphique National du Havre Haute-Normandie Avec le soutien du Réseau Labaye
Résidences de création : Théâtre Brétigny, scène conventionnée du Val d’Orge Parc de la Villette EPPGHV Le Quartz — Scène nationale de Brest Ferme du Buisson, scène nationale de Marne-la-Vallée (sous réserve)

La bi-p est soutenue par la DRAC Centre — Ministère de Culture et de la Communication, au tire de l’aide à la compagnie, par la Région Centre et par le Conseil général de l’Essonne.

Image du spectacle