Mani A. Mungaï

I like-me (m’aime pas mal)
 
«J’ai choisi de me voir comme une personne aux aptitudes différentes et non comme un handicapé.» Voici ce que Dalmas Otieno a dit à Mani A. Mungaï, lors de leur première rencontre en décembre 2010 sur de l’île de Lamu au large de la côte kényane. Pour cette création, Mani A. Mungaï interroge la personne aux aptitudes différentes qui est en chacun de nous, explore l’Homme re-dressé, debout, sur une ou deux jambes. Danseur polyglote entre danse traditionnelle et contemporaine, salsa et hip-hop, le chorégraphe convoque tous ces langages dans une physicalité affirmée. Un trio construit sur l’expérience d’un corps contraint dans ses aptitudes : 5x4m sont les dimensions de l’aire de jeu. Un espace réduit qui concentre le regard du spectateur comme un microscope sur le mouvement dansé. Dans ce laboratoire scénique, la musique joue un rôle important à partir de la richesse instrumentale de Bumcello, duo composé de Cyril Atef et Vincent Ségal, basé sur l’improvisation.

Céline Roux

Biographie


D’origine kényane, Mani A. Mungaï découvre la danse contemporaine auprès de la compagnie Gaara Projects d’Opiyo Okach. Durant sa formation en 2001 à l’École des Sables de Germaine Acogny au Sénégal, il rencontre Bernardo Montet et rejoint sa compagnie en 2002. Il est danseur permanent du Centre Chorégraphique National de Tours jusqu’en 2005. Il danse notamment dans O.MORE et Parcours 2C (Vobiscum) de Bernardo Montet et crée avec Taoufiq Izeddiou un duo intitulé 1 rêve à 24h–1 en 2005. Depuis, il mène en parallèle sa carrière d’interprète et de chorégraphe. Avec sa compagnie Cie WAYO il crée en 2010 deux soli intitulés Babel Bled et Babel Blabla. Il crée en janvier 2013 une pièce pour trois danseurs, I like-me (m’aime pas mal) au Festival Pharenheit au Havre. Il danse pour Opiyo Okach, Raphaëlle Delaunay, Farid Berki, Emmanuel Grivet et Boris Charmatz.

Répétitions : au Phare du 10 au 24 janvier 2013
Création : 
25 janvier 2013 au PhareCCN du Havre Haute-Normandie, dans le cadre du festival Pharenheit
Représentations : 26 janvier 2013 au PhareCCN du Havre Haute-Normandie, dans le cadre du festival Pharenheit ; 29 janvier au Cadran, scène nationale d’Évreux-Louviers

Conception et chorégraphie : Mani A. Mungaï
Interprétation : John Bateman, Mani A. Mungaï, Dalmas Otieno
Musique : Bumcello
Scénographie et lumières : Maël Guiblin
Costumes : Charlotte Paréja

Production : Compagnie Wayo
Coproduction : Le Phare, CCN du Havre Haute-Normandie ; CHOREGE, Relais culturel régional Pays de Falaise ; Le Quartz, scène nationale de Brest ; Scène nationale Évreux-Louviers ; CCN de Rennes Bretagne/Musée de la Danse ; CCN de Caen Basse-Normandie ; Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse, Midi-Pyrénées. Ce projet a bénéficié du soutien de la Région Haute-Normandie, de la Ville d’Évreux, de l’association Beaumarchais-SACD et du Fonds SACD Musique de Scène.
La Cie Wayo remercie l’Alliance française de Nairobi (Kenya), et le Théâtre de Cornouaille/Centre de Création Musicale, Scène Nationale de Quimper, pour la mise à disposition de lieux de répétition et de recherche.

Image du spectacle