Laura Simi et Maurizio Ravalico

The Loud Atlas
Un «songbook» pour une danseuse et un percussionniste

 
Entre concert et performance dansée, The Loud Atlas est la rencontre entre deux artistes et deux univers.
Après avoir passé ensemble une semaine en studio pour la première fois depuis l’adolescence, partis depuis longtemps dans leur respectif chemin et parcours professionnel et artistique, les deux artistes découvrent qu’ils ont poursuivi des visions artistiques parallèles et commencent un processus de cartographie des territoires ou leurs pratiques convergent et peuvent cohabiter.

Le principal concept de ce projet est celui de plusieurs tableaux qui peuvent être choisis et mélangés sans limite. Un «Songbook» qui peut être mixé et re-assemblé en accord aux différents lieux et contextes. Un travail versatile, flexible dans sa durée qui peut être reconfiguré à chaque fois.
Loin d’être un catalogue, les tableaux de The Loud Atlas se concentrent sur la relation entre les deux performeurs et entre eux et l’espace. A quel point les deux disciplines se croisent? Quelles découvertes en cette zone floue? Quels styles de signes? Quelles sortes de jeux?
Le plaisir pour les deux artistes est de pousser leur savoir dans une zone dangereuse et bouger librement dans cette danse périlleuse et en équilibre précaire quand les deux champs se heurtent ou s’entremêlent ; et inviter les spectateurs à écouter avec des yeux frais et regarder avec de nouvelles oreilles.

À l’intérieur du processus il y a des session écrites que nous creusons de plus en plus et nous «polissons» et des longues improvisations que nous «enregistrons» et d’où nous puisons des nouvelles partitions , que nous coupons, recollons etc…
En live nous mettons l’accent sur l’action d’écouter aussi, action surprend toujours quand nous nous arrêtons dans un point de l’espace et nous prenons la distance pour écouter.
Exprimer en quelque sorte la relation ancestrale entre la musique et la danse et donc entre l’espace et le temps, l’esprit et le corps. Chaque action du corps, de l’espace, temporelle ou relationnelle détermine un changement en explorant l’ordre et le désordre.
Laura Simi et Maurizio Ravalico

Laura Simi née en Toscane, elle se forme d’abord à la danse classique, puis à toutes formes de danses, à l’école CSD de Florence.
Elle est également diplômée à l’Institut des arts de Florence. Elle se forme ensuite aux États-Unis avec Martha Graham, Alvin Nikolais et travaille à
New York avec le chorégraphe Richard Haisma et des danseurs de Merce Cunningham. Puis, elle est engagée dans la compagnie Imago en Italie.
Elle rencontre Kazuo Ohno à Venise et elle suit un séminaire avec lui. En France elle travaille avec différents chorégraphes : Brigitte Asselineau, J-P. Perreault (Québec), Fattoumi/Lamoureux, Santiago Sempere et d’autres.
En 1993, elle fonde Silenda avec Damiano Foà. Ils reçoivent le premier prix meilleur solo au Concours/ Festival de Cagliari en 1992 et le grand
Prix SACD des jeunes auteurs aux Rencontres Internationales Chorégraphiques de Seine-Saint-Denis en 1994. Ils tournent en France, Italie,
Portugal, Espagne, Corée, Japon etc.
Actuellement à Caen, Laura travaille dans plusieurs lieux en Normandie et collabore avec des artistes comme Fred Deslias et Jean-Noël Françoise. Avec Silenda et ses collaborateurs, elle s’occupe de créations, d’écritures, d’installations pluridisciplinaires en France et en Europe. Avec Damiano Foa, ils ont créé plus de 15 pièces chorégraphiques et performances.
En août 2018, la performance Rocks est programmée aux Offices de Florence (Festival Uffizi Live 2018). Sa dernière création, le solo Fenomeno, a été présentée à Paris en 2019.


Maurizio Ravalico né en 1963 en Italie, il était un musicien amateur toute son enfance et adolescence. Il jouait plusieurs instruments, chantait et cultivait sa passion pour les percussions en construisant ses propres instruments et en collectionnant toutes sortes d’objets qui produisent des sons. Il fit ses études d’architecture et de Design dans sa ville Trieste. Entre 1989 et 1991 commence une période intensive de formation en percussions à la Havana, Cuba avec Tomas «el Panga» Ramos, Los chinos entre autres. Installé à Londres en 1991, il se fait remarquer comme un musicien freelance ; percussionniste dans le groupe Jamiroquai, puis avec le James Taylor Quartett, Dennis Rollins, Mike Smith’s, Jessica Lauren et plus tard dans des projets de musique afro-cubaine avec Jesus Alemani, Snowboy, Tumbalto… Depuis 2010 Berlin est sa deuxième maison où il donne des concerts et performances en solo ou avec des musiciens de la scéne berlinoise. Il crée le projet Fiium Shaarrk, avec Isambard Khroustaliov et Rudi Fischerlehner. We Are Astonishingly Lifelike était dans le top in Gilles Peterson’s 50 Essential Jazz and beyond Records of 2017. Il débute un album solo, Nobody’s Husband, Nobody’s Dad réaliséen novembre 2018.
Site internet www.maurizioravalico.com

conception et création Laura Simi et Maurizio Ravalico
chorégraphies Laura Simi
musiques Maurizio Ravalico
collaboration artistique et technique Damiano Foà
regard extérieur/collaboration Irene Cioni
promotion Marco Villari
durée envisagée 55 minutes

production — Compagnie Silenda
co-productions et soutiens (en cours) — Le Phare, Centre chorégraphique national du Havre Normandie / Aide à l’écriture (FR) ; Chorège – CDCN Falaise Normandie / Programme «Culture-Santé» (FR) ; TripSpace – Londres (UK) ; Tatwerk-Berlin (DE) ; La Pratique à Vatan (FR)…
Silenda est soutenue par la Région Normandie, la Ville de Caen, L’Agence régionale de santé de Normandie, la DRAC Normandie.

Création 2021
Répétitions
au Phare du 23 novembre au 4 décembre 2020

 

Image du spectacle