La BaZooKa

Solo OO
 
« Une femme dessine un paysage intime fait de combats épiques et domestiques. De batailles en repos, de danses en rituels solitaires, elle attire à elle un esprit. Un esprit qui se révèle diablement possessif… »
Plongé dans l’imaginaire des films de samouraïs des années 1950, Solo OO propose une pièce d’aventures sensibles et délirantes.

Biographies


Sarah Crépin est chorégraphe et interprète pour La BaZooKa.
Après des études de danse classique et contemporaine au Conservatoire de Grenoble et d’une année au CNDC d’Angers, elle a été l’interprète de François Raffinot, Emmanuelle Vo-Dinh, Joanne Leighton, Myriam Naisy, Xavier Lot, Anja Hempel, Fabrice Lambert, Razerka Ben-Sadia-Lavant, Hervé Robbe…

Metteur en scène des spectacles de La BaZooKa, Étienne Cuppens réalise aussi les environnements sonores, conçoit les scénographies et les propositions chorégraphiques en collaboration avec Sarah Crépin.
Il a été concepteur sonore pour le spectacle vivant et le cinéma et à ce titre il a collaboré avec Jean-Paul Buisson, Isabelle Dubouloz, Pierre Doussaint, Philippe Van de Walle, Yvan Duruz, Hervé Robbe, François Raffinot, Emmannuelle Vo-Dinh, Aude Vermeil, Thierry Langlois, Arnaud Troalic…

Dès les premiers spectacles conçus depuis 2002 par Sarah Crépin et Étienne Cuppens, La BaZooKa s’est attachée à mettre en jeu la place du spectateur, grâce, notamment, à des dispositifs scéniques et/ou optiques. MonStreS Indiens, offrait par exemple au corps des perspectives inédites pour questionner la notion de mémoire et d’incarnation (le public y était entouré de miroirs).
Depuis Le Ka, MonStreS Indiens et Queen Kong, les pièces se veulent plus «politiques». Elles engagent au fil des projets une réflexion sur la notion de liberté, seul(e), au sein d’un groupe restreint, d’une communauté ou d’un duo comme dans Stravinsky Motel… continuant ainsi tout en le précisant, le travail sur l’identité, commun à tous les spectacles de La BaZooKa.
Aujourd’hui, à travers ses nouveaux projets, La BaZooKa développe et affine les pistes qui caractérisent la démarche artistique de la compagnie : naviguer entre fiction et abstraction. Utiliser des figures comme autant de personnages à suivre. Provoquer l’imaginaire du spectateur. Osciller entre le visible et l’invisible. Questionner les effets de communauté. Rechercher la légèreté.

conception et réalisation — Sarah Crépin et Étienne Cuppens, La BaZooKa
collaboration artistique — Marie Rual
interprétation chorégraphique — Sarah Crépin et Marie Rual
production et diffusion — Emilie Podevin
administration — Diane Ribouillard

production — La BaZooKa
coproductions — Ballet de l’Opéra national du Rhin – Centre Chorégraphique National de Mulhouse ; Pôle Sud – Centre de Développement Chorégraphique National de Strasbourg
résidences — Lauréats du programme de résidences «Villa Salammbô» de l’Institut Français à Tunis ; Le Phare, Centre Chorégraphique National du Havre Normandie ; Théâtre du Marché aux Grains, Atelier de Fabrique Artistique, Bouxwiller (dans le cadre de l’Accueil Studio du CCN Ballet de l’Opéra national du Rhin) ; Pôle Sud – Centre de Développement Chorégraphique National de Strasbourg ; Théâtre des Bains-Douches (Le Havre)

Résidence au Phare du 16 au 20 septembre 2019
Création le 3 février 2020 au Théâtre de Vanves ; les 6 et 7 février 2020 au Théâtre des Bains-Douches / festival Pharenheit