La BaZooKa

Nos Rituels
Création 2021/2022

 
Pour sa prochaine création, La BaZooKa souhaite s’inspirer des principes du roman graphique americain Here (Ici en version française) de Richard McGuire (2014) et du film A Ghost Story de David Lowery (2017).
Les deux oeuvres ont en commun de se focaliser sur un lieu unique et d’en faire surgir des bribes de son passé, son présent et son futur sans nécessairement utiliser une chronologie linéaire. En fonction des époques, cet endroit peut être vierge de la présence humaine, habité, traversé, dévasté. Il est le théâtre de l’évolution du sauvage, de la vie, des libertés à travers des “événements” intimes ou collectifs.
Il s’agira pour La BaZooKa d’inventer les multiples identités d’un terrain (de jeu) qui au fil des siècles a pu devenir une clairière paradisiaque, un désert, un camping, un champ de bataille… Un endroit pour y accomplir aussi bien des rencontres amoureuses que des rituels mystiques. Un lieu de vie avec son lot d’événements funestes ou heureux.
La BaZooKa

Biographies


Sarah Crépin étudie la danse classique et contemporaine au conservatoire de Grenoble. En 1993, elle passe une année d’études au CNDC d’Angers et poursuit sa formation auprès de la chorégraphe Myriam Naisy en Allemagne. En 1995, elle est engagée par François Raffinot alors directeur du CCN du Havre. C’est là qu’elle rencontre Étienne Cuppens et entame avec lui un premier travail personnel. En 1998, elle prend part à plusieurs créations pour Joanne Leighton à Bruxelles, Anja Hempel en France et en Allemagne puis pour Myriam Naisy à Toulouse. En 2000, elle crée Fulgure, pièce chorégraphique pour sept interprètes avec Denis Lavant et Étienne Cuppens, présentée au festival Faits d’Hiver. À partir de 2001, elle prend part à tous les projets d’Hervé Robbe, qu’ils soient pour le plateau, la vidéo ou sous forme d’installations. Elle est aussi interprète pour des créations de Xavier Lot, Fabrice Lambert et Razerka Ben Sadia-Lavant. En 2002, elle crée La BaZooKa avec Étienne Cuppens afin de produire des pièces qui font écho à leur imaginaire et d’affirmer une danse sauvage et fougueuse mais aussi un goût pour l’absurde. La BaZooKa devient leur terrain de jeux et d’expérimentation. Depuis 2008, l’activité croissante de la compagnie impose à Sarah Crépin de se consacrer pleinement à son développement artistique.

Étienne Cupens suit une formation de régisseur son de théâtre. À la suite de cet apprentissage, il travaille aux Tréteaux de France, à l’Opéra national de Paris puis à la Maison de la Culture du Havre. Au sein de cette structure, il se forme à la prise de son (de studio et de cinéma), à la création de bandes son, à la réalisation et au montage audiovisuel. Il collabore principalement avec Jean-Paul Buisson, musicien et ingénieur du son et devient grâce à lui concepteur sonore pour le spectacle vivant et le cinéma. Avec lui il travaille pour Raoul Ruiz, Isabelle Dubouloz, Pierre Doussaint, Philippe Van de Walle et Thierry Langlois. Puis de façon autonome pour Yvan Duruz, Alain Millianti, Hervé Robbe, François Raffinot, Sarah Crépin, Emmanuelle Vo-Dinh, Aude Vermeil, Arnaud Troalic…
Avec Sarah Crépin il fonde La BaZooKa en 2002 et devient le metteur en scène des spectacles de la compagnie. Il y réalise aussi les environnements sonores, conçoit les dispositifs scénographiques et propose des pistes d’explorations chorégraphiques.

conception et réalisation — La BaZooKa (Sarah Crépin et Étienne Cuppens)
distribution (en cours) — Théo Aucremanne, Alek Boff, Nicolas Chaigneau, Sarah Crépin, Claire Laureau, Nadir Louatib, Laure Mathis, Maï Ogawa, Taya Skorokhodova
production et diffusion — Émilie Podevin
administration — Diane Ribouillard

production — La BaZooKa
coproductions (en cours) — Le Volcan – Scène nationale du Havre ; Dieppe Scène Nationale ; Le Phare – CCN du Havre Normandie / direction Emmanuelle Vo-Dinh
soutien — Théâtre des Bains-Douches, Le Havre
La BaZooKa est conventionnée avec la Ville du Havre, la Région Normandie et le Ministère de la Culture / DRAC Normandie

Création 2021/2022
Répétitions
au Phare du 8 au 12 novembre 2021

 

Image du spectacle