Julie Nioche

Vague intérieur vague
Spectacle autour des mondes imaginaires nés de la puissance de nos sensations

 
Vague Intérieur Vague est une rencontre de la danse avec l’écriture des sensations, la pratique ostéopathique du MRP (Mouvement Respiratoire Primaire) et la matière.
Julie Nioche convoque ici les matériaux qui l’ont formée : danse, ostéopathie, poésie et art plastique. Elle propose une exploration des archétypes qui traversent les artistes qu’elle rassemble à l’occasion de cette pièce. Ce spectacle est un témoignage de nos mondes imaginaires, de nos personnages intérieurs et de leur poésie.
Au-delà de nos histoires personnelles, ce sont nos images archaïques et nos en commun qui sont dansés, chantés et révélés par la mise en scène.
À travers la pratique du Mouvement Respiratoire Primaire, des mondes sensibles apparaissent des profondeurs de chacun et peuvent se dire et se partager.
En groupe, il s’agit de les porter à la scène et de les interpréter pour parler de chacun et de tous. Les mots chantés et les matières scénographiques démultiplient l’accès à ses mondes intérieurs souvent invisibles, voire cachés.
Vague Intérieur Vague est un mouvement de l’imaginaire individuel à l’imaginaire collectif qui nous habite. C’est un spectacle pour créer un être ensemble réel à partir de nos mondes imaginaires.

Biographie


Julie Nioche est danseuse, chorégraphe et ostéopathe.
En 2007, avec des collaborateurs venus de contextes professionnels différents, Julie Nioche participe à la création de A.I.M.E. — Association d’Individus en Mouvements Engagés. L’association accompagne depuis ses projets artistiques et travaille à la diffusion des savoirs du corps dans la société.
Elle travaille la danse comme un lieu de recherche pour rendre visible des sensibilités et des imaginaires. Chaque création est un projet d’expérimentation, qui porte une attention particulière au processus, au chemin menant à la réalisation.
Les pièces sont des questions posées offrant l’espace du débat et de l’échange. La danse est un lieu de rencontre.
Les chorégraphies de Julie Nioche sont loin de tout exercice narratif. Elle travaille avec l’histoire des corps professionnels ou pas ; ainsi la danse s’expose aux corps vivants, effaçant les limites ordinaires de la scène.
Ses œuvres partent d’une attention à l’imaginaire qui construit notre identité et notre sensibilité : toutes ces images qui rendent possibles ou impossibles nos projections, nos mouvements, nos idées et nos actes. Elle donne aussi une place radicale à la scénographie, la musique, la lumière, qui se construisent simultanément avec la danse pour rendre visible cette sensibilité par d’autres points de vue. Tel un écosystème, tous les éléments sont à la fois autonomes et interdépendants ce qui crée une écoute sensitive particulière.
Son objectif est de réaliser des œuvres qu’elle appelle « environnementales », c’est-à-dire qui cherchent à envelopper assez les spectateurs pour éveiller leur empathie à travers leurs propres sensations, leurs propres imaginaires et leurs mémoires.
Elle implique les danseurs avec qui elle collabore dans des danses sensorielles et engageant leur intimité dans le mouvement, ce qui est, à ses yeux, la dimension oubliée de la fabrique politique des corps.

conception et chorégraphie — Julie Nioche
danseurs — Laurent Cèbe, Lucie Collardeau, Kevin Jean, Laurie Peschier-Piment, Lisa Miramond
musiciens — Sir Alice et Alexandre Meyer
scénographie — Virginie Mira et Pierre de Mecquenem
création lumière — Yves Godin
costumes — Nadine Moëc
avec la collaboration de Gabrielle Mallet, ostéopathe

production — A.I.M.E. — Association d’Individus en Mouvements Engagés
coproduction (en cours) — Le Grand R – scène nationale La Roche-sur-Yon ; Théâtre de Brétigny-sur-Orge – scène conventionnée d’intérêt national art & création, La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie ; Scènes de Pays – scène conventionnée d’intérêt national «art en territoire» ; Le Phare – CCN du Havre-Normandie ; Les Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis ; le TJP – CDN de Strasbourg
Avec l’aide à la création du Département de Loire Atlantique et de la Région des Pays de la Loire

A.I.M.E. bénéficie du soutien de l’État — D.R.A.C. des Pays de La Loire au titre de compagnie chorégraphique conventionnée, de la Ville de Nantes, et au titre de la création présente du Département de Loire Atlantique et de la Région des Pays de la Loire.

Répétitions au Phare du 9 au 13 décembre 2019
Création le 14 janvier 2020 à Le Grand R, scène nationale La Roche-sur-Yon