Jonah Bokaer & Antoine Dufeu

festival Concordan(s)e / A Museum of Nothing
 
«Concordan(s)e est une aventure singulière où un écrivain rencontre
 un chorégraphe. Selon le principe établi, les deux artistes, qui ne se sont au préalable jamais rencontrés, s’observent, s’interrogent sur ce qui attise leur désir de créer» — Jean-François Munnier, directeur du festival Concordan(s)e

A Museum of Nothing
est le projet d’une pièce chorégraphiée par Jonah Bokaer, écrite par Antoine Dufeu et performée par les deux artistes. Ce projet, réalisé à l’occasion de Concordan(s)e 2015, a été inspiré par I Like America and America Likes Me créée à la galerie René Block de New York, en mai 1974, par l’artiste Joseph Beuys. Pour cette performance, Beuys a vécu dans une cage avec un coyote sauvage trois jours durant. Dans leur pièce, Bokaer et Dufeu explorent des positions, des attitudes, des costumes, des gestes, des symboles mais aussi le rapport au sol ; ils proposent une appréhension de l’espace clos, des frontières et des relations avec le public. Cette performance est agencée en fonction de chaque lieu ; elle est modulaire. A Museum of Nothing se présente aussi comme le symbole du lien entre deux continents, des mondes différents, l’horizontalité et la verticalité, la nature et la vie, la nature et la mort.

Biographies


Jonah Bokaer est le plus jeune danseur à avoir intégré la Compagnie Merce Cunningham. Diplômé de la North Carolina School of the Arts, il étudie les arts visuels et les médias à la New School University. À partir de logiciels de création chorégraphique virtuelle, il créé plusieurs pièces qui mettent en relation le corps du danseur et la technologie contemporaine. Ces travaux ont été présentés à travers les États-Unis et à l’étranger et Jonah Bokaer a reçu en 2005 le prix de la Fondation pour les Arts Contemporains (Foundation for Contemporary Arts). Conscient du manque d’espaces de représentation pour les jeunes artistes new-yorkais, Jonah Bokaer est également le fondateur du studio Chez Bushwick, reconnu aujourd’hui par la presse new-yorkaise comme un lieu incontournable de l’avant-garde culturelle new-yorkaise. Il est également fondateur, avec John Jasperse, du Center for Performance Research à Brooklyn.
Antoine Dufeu a fondé en 2012 Lic (recherche, édition, création) et cofondé en 2011, avec Valentina Traïanova, Nahda, structure de production. En 2013, il co-fonde la revue RIP avec Frank Smith. Il est né à Laval (Mayenne, France) en 1974. Diplômé de l’EDHEC Business School en 1997, il travaille pendant trois ans comme contrôleur de gestion dans une multinationale américaine installée en région parisienne avant d’en démissionner pour devenir journaliste dans la presse automobile de langue française. En 2002, il cofonda ikko (éditions, productions, etc.) qu’il aura co-animé jusqu’en 2009. Il fut également le cofondateur et le codirecteur de la revue MIR (2006-2009) éditée et publiée par ikko. En 2005, il est à l’initiative de la fondation du club Culture & Media de l’EDHEC dont il est toujours membre. Depuis 2009, il collabore régulièrement avec Valentina Traïanova. Leurs productions génèrent l’entité Lubovda. Membre du comité rédactionnel de la revue Multitudes, de la SACD et de la Scam, il est auteur associé de la SEA (Société Européenne des Auteurs et des Traducteurs).

Conception – Jonah Bokaer, Antoine Dufeu

Répétitions du 5 au 16 janvier 2015 au Phare

Image du spectacle