Gilles Baron

Aux corps passants
 
C’est un Barnum tragi-comique où danseurs, acrobates, comédiens, créatures d’ici, ou d’ailleurs, menacent la vie! Voici un petit monde de l’ombre qui se met à se raconter, à râler, à défier la vie à se représenter devant nous. C’est la mort qui s’installe dans la vie pour nous exhorter à vivre libéré de nous-même. Une fable chorégraphique où les morts nous apparaissent joyeux, drôles et sarcastiques. Je veux retrouver une équipe artistique «indisciplinée» composée de danseurs, de danseuses, de comédiens, d’artistes de cirque de tout âge pour constituer cette rêverie. Ensemble être des morts très vivants! Une synthèse joyeuse autour d’un thème fédérateur et rassembleur : LA MORT!

— Gilles Baron

Biographie


La danse de Gilles Baron procède avant tout d’un engagement. Elle oeuvre pour une humanité rassemblée et solidaire. Après une formation de danseur classique, Gilles suit une carrière d’interprète chez de nombreux chorégraphes (Pierre Doussaint, Serge Ricci, Rainer Behr, Guilherme Botelho, Rui Horta, Emmanuelle Vo-Dinh…) et fonde sa compagnie, plateforme où se croisent danseurs, artistes de cirque, scénographes, vidéastes, architectes. Il nourrit alors une écriture singulière entre abstraction et narration. La « matérialité » de l’espace est pour lui un formidable champ d’expérimentation. Il perçoit l’espace comme une structure dynamique et rythmique, une fréquence vecteur de lien. Ses constructions chorégraphiques semblent être toutes faites d’élévations paradoxales et de gravités contrariées. Les sciences — physiques, humaines ou sociales — innervent alors sa recherche. L’espace-temps, la gravité, la matière traversent plusieurs de ses pièces. Pour lui les concepts et les théories donnent une imagination au corps qui se traduit concrètement sur scène par des expériences sensibles où font bloc pensée, énergie et matière.

chorégraphie, scénographie — Gilles Baron
auteur, dramaturge — Adrien Cornaggia
distribution — Gilles Baron, Lionel Bégue, Alexia Bigot, Tatanka Gombaud, Maï Ishiwata, Camille Revol , Claude Saint-Dizier, Julie Tavert
musique originale — David Monceau
création lumière — Florent Blanchon
création des costumes — Marion Guérin

production — Association Origami
coproduction — Espaces Pluriels — Scène conventionnée d’intérêt national danse Pau ; le Ballet de l’Opéra national du Rhin — Centre chorégraphique national / Mulhouse (dans le cadre du dispositif Accueil Studio 2018) ; Soutien du Centre chorégraphique national d’Aquitaine en Pyrénées-Atlantiques — Malandain Ballet Biarritz ; Accueil Studio saison 2018-2019 : Le Phare, Centre chorégraphique national du Havre Normandie, direction Emmanuelle Vo-Dinh ; OARA Nouvelle-Aquitaine ; Iddac Gironde
Décors fabriqués par les ateliers de l’Opéra national de Bordeaux
avec le soutien — de l’Espace culturel Treulon à Bruges
soutiens (en cours) — spedidam et adami, ville de Bordeaux, M270 Floirac

Répétitions au Phare du 4 au 9 mars 2019
Création le 15 novembre 2018, Espaces pluriels à Pau