Edmond Russo, Shlomi Tuizer & Bertrand Schefer

Zéro, un, trois, cinq
 
Dans le cadre du festival Concordan(s)e
« Concordan(s)e est une aventure singulière où un écrivain rencontre un chorégraphe, l’observe, l’interroge sur ce qui attise son désir ou besoin de créer » — Jean-François Munnier, Directeur du festival Concordan(s)es

«J’aime bien oublier. D’ailleurs il n’y a pas grand-chose à faire pour oublier. Ça vient tout seul. Ça peut sembler un peu paresseux de dire, j’aime bien oublier. Comme dire j’aime bien dormir. On peut penser que ça demande encore moins d’effort d’oublier que de dormir. Ce n’est peut-être pas vrai.»
Dans le trio, il y avait deux corps et la voix de celui qui s’apprêtait à dire l’oubli et l’absence où il cherche ses mots. Mais un événement est venu tout changer et voilà que l’absence s’est invitée sur scène. Zéro, un, trois, cinq est un huis clos pour une ou plusieurs voix. Des mots et des gestes pour dire et faire apparaître cet événement. Nous sommes là pour partager cette histoire, pour exprimer notre présence et expliquer notre absence. Nous devenons un pour l’écrire, et celui-ci se multiplie pour nous mouvoir. Nous sommes trois, plus ou moins, et nous distribuons les rôles. Ceux qui sont ici et ceux qui sont là-bas, ceux qui restent et ceux qui partent… «Une présence pour l’absence pour une présence.» Seul sur un plateau nous tenterons le possible. Je ferai de mon mieux et j’y serai ensemble. — Shlomi Tuizer, Edmond Russo, citations de Bertrand Schefer

Biographie


D’origines italienne et israélienne, Edmond Russo et Shlomi Tuizer débutent une riche carrière d’interprètes, respectivement, au sein du Ballet de l’Opéra National de Lyon et la Batsheva Dance Company. En 2004, ils s’associent pour fonder la compagnie Affari Esteri (de l’italien « affaires étrangères »). Lieux d’échanges et de collaborations, leurs projets rassemblent des artistes d’horizons différents et  mettent  en  avant les résonances entre l’individu et le collectif. En 2015, leur pièce Guerrieri e Amorosi, une collaboration avec le groupe New yorkais Elysian Fields, est présentée dans le cadre du festival Art Danse Bourgogne et du festival Faits d’Hiver à Paris. Par la suite, ils répondent à une commande du Festival Concordan(s)e en 2016, pour créer la pièce Zéro, un, trois, cinq, en collaboration avec l’écrivain Bertrand Schefer. Sollicités pour leurs qualités de pédagogues, Edmond Russo et Shlomi Tuizer interviennent régulièrement auprès de nombreuses structures d’enseignement et pratique de la danse en France et à l’étranger.

une pièce de — Edmond Russo, Bertrand Schefer, Shlomi Tuizer
chorégraphie — Edmond Russo, Shlomi Tuizer
texte — Bertrand Schefer
avec la présence de — Julien Raso

Production – Affari Esteri
Coproduction – Commande du Festival Concordan(s)e, Le Phare – Centre chorégraphique National du Havre Haute-Normandie, Centre de développement chorégraphique Art Danse Dijon Bourgogne.
Avec le soutien de Micadanses-Paris et du Centre national de la danse à Pantin. La compagnie Affari Esteri est en résidence au CDC Art Danse Dijon Bourgogne depuis la saison 2012-2013.

Répétitions au Phare du 8 au 12 février 2016
Création le 25 mars au Théâtre Le Colombier à Bagnolet dans le cadre du festival Concordan(s)es 2016