Diotime et les lions

Création 2018
 
Mylène Benoit est artiste associée au Phare pour 2016, 2017 et 2018 dans le cadre du dispositif Résidence d’artiste du Ministère de la Culture.

«Puisque tu es lion, sois le.»
Diotime et les lions, 1991, Henry Bauchau

Diotime est issue d’une grande lignée familiale, dont les plus lointains ancêtres étaient des lions. Alors qu’elle grandit, elle rêve de participer à la guerre rituelle qui oppose une fois par an, pendant deux jours et une nuit, les lions et les hommes. Mais cette tradition ancestrale exclut les femmes du combat. Le soutien de son grand-père, la rencontre avec un jeune homme et la bataille avec les fauves vont transformer Diotime, modifier ses croyances et fonder sa puissance.
L’aventure initiatique de Diotime révèle les liens qui nous unissent à nos ancêtres et notre relation à la liberté, à l’animal, au vivant. Cette oeuvre d’Henry Bauchau déploie un regard subversif sur les rôles qui nous sont assignés dans la société.

Adapté au plateau, Diotime et les lions, est un spectacle musical : les danses de Céline Cartillier rencontrent la création musicale de Nicolas Devos et Pénélope Michel. L’espace scénique est organisé comme un grand atelier ouvert où s’entrelacent récit, images projetées, lumière, danses d’hommes et de lions, chant et musique.

Biographie


Mylène Benoit fonde la compagnie Contour Progressif en 2004 à l’issue d’une formation artistique et universitaire (Beaux Arts & Pratique des médias contemporains) à Londres et à Paris, au Fresnoy – Studio national des arts contemporains, et dans le cadre du programme Transforme à l’Abbaye de Royaumont.
Artiste plasticienne et chorégraphe par ricochet, Mylène Benoit envisage la chorégraphie comme une écriture chorale, qui ne se limite pas à la danse, mais considère le phénomène spectaculaire dans son ensemble, sans séparer ce qui en lui est corps, matière sonore, vibration lumineuse, événements optiques ou textuels. Dans ses pièces, elle travaille la danse à tous les endroits où il est possible de la faire résonner comme un objet plastique (Effets personnels, Effet papillon, La chair du monde, Ici, Wonder, Le renard ne s’apprivoise pas, Cold song, Notre danse, L’Aveuglement).
Mylène Benoit a été artiste associée au Vivat, scène conventionnée danse et théâtre d’Armentières de septembre 2011 à juin 2014. Elle et a assuré le commissariat des Danses Augmentées à la Gaîté Lyrique à Paris, pour la saison 2014-2015. Elle est artiste associée au Phare, CCN du Havre Normandie pour 3 ans depuis 2016 et en résidence longue à L’Échangeur – CDC Hauts-de-France. Lauréate de la villa Kujoyama (Japon) en 2017, Mylène Benoit a travaillé à Kyoto sur deux créations, La Maladresse et Gikochina-sa.

conception — Mylène Benoit et Magda Kachouche
avec — Céline Cartillier et Magda Kachouche ou Mylène Benoit (en alternance)
musique — Nico Devos & Pénélope Michel (Cercueil / Puce Moment)
régie générale et lumière — Antoine Crochemore
administration, production, presse — AlterMachine / Carole Willemot, Noura Sairour et Elisabeth Le Coënt
diffusion — Juliette Malot

durée — 40 minutes


production — Contour Progressif
partenaires — Le Gymnase CDCN Roubaix Hauts-de-France, Le Phare, CCN du Havre Normandie, L’Échangeur CDCN Hauts-de-France, Centre chorégraphique national — Ballet de Lorraine, Centre dramatique national de Montpellier

La compagnie Contour Progressif bénéficie du soutien du Ministère de la culture et de la communication / Direction régionale des affaires culturelles des Hauts-de-France, au titre de l’aide à la compagnie conventionnée ; de la région Hauts-de-France au titre de l’aide au programme d’activité.


Création le 5 décembre 2018 au festival Les petits pas / Le Gymnase CDCN
Représentations les 1er et 2 février 2019 au Petit Théâtre / festival Pharenheit