Décompositions

Création 2003

 
«Au point-repos du monde qui tourne. Ni chair ni privation de chair ; ni venant de, ni allant vers ; au point-repos, là est la danse ; mais ni arrêt ni mouvement. Ne l’appelez pas fixité, passé et futur s’y marient. Non pas mouvement de ou vers, non pas ascension ni déclin. N’était le point, le point-repos, il n’y aurait nullement danse, alors qu’il n’y a rien que danse. Je ne puis que dire : nous avons été , mais où, je ne saurais le dire. Et je ne saurais dire pour combien de temps, car ce serait situer la chose dans la durée.»
— T.S Eliot in Burnt Norton — Quatre quatuors

décompositions 1 et 2 sont deux «petites formes» trio données à voir successivement au sein d’une même scénographie. Ces deux pièces, bien que créées séparément, finissent par n’en former qu’une et représentent pour moi l’aboutissement d’une réflexion sur la perception du temps. Si décompositions 1 aborde un travail à partir de l’«empreinte» et se vit peut-être comme l’expérience d’une logique qui échapperait sans cesse, décompositions 2 explore l’idée d’un processus de ramifications infinies, dans une progression elle-même sans fin.
— Emmanuelle Vo-Dinh

REPRÉSENTATIONS

28.07.04 — Théâtre du Pays de Morlaix
28.01.04 — Pôle Sud, Strasbourg
23.01.04 — MJC du Plateau, Saint-Brieuc
04.12.03 — CCN de Rennes et de Bretagne
23.06.03 — CCN de Nantes Pays de la Loire
19.03.03 — Centre National de la Danse, Paris
18.03.03 — Centre National de la Danse, Paris
17.03.03 — Centre National de la Danse, Paris
12.03.03 — La Passerelle, Saint-Brieuc
11.03.03 — La Passerelle, Saint-Brieuc
13.11.02 — La Passerelle, Saint-Brieuc
12.11.02 — La Passerelle, Saint-Brieuc

conception – Emmanuelle Vo-Dinh
assistant – Franck Picart
danseurs – Elsa Banal, Maeva Cunci, Cyril Geeroms, Maud Le Pladec, David Monceau et Franck Picart
lumières – Françoise Michel
création sonore – Paul Gasnier
régie plateau – Jean-Michel Hugo

durée – 25 minutes

production – Sui Generis
coproduction – La Passerelle, Scène Nationale de Saint-Brieuc ; le Centre National de la Danse, Paris ; le Centre Chorégraphique National de Nantes Brumachon-Lamarche. Avec le soutien de l’Adami.
La compagnie Sui Generis est subventionnée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne ; le Ministère de la Culture et de la Communication — Aide aux compagnies chorégraphiques ; le Conseil Régional de Bretagne ; le Conseil Général des Côtes d’Armor et la Ville de Saint-Brieuc. La compagnie bénéficie du soutien de l’AFAA, Association Française d’Action Artistique — Ministère des Affaires Étrangères pour ses tournées à l’étranger.

Image du spectacle