David Wampach

URGE
 
Avec URGE, David Wampach poursuit son exploration des états de transe, en abordant le thème du cannibalisme ; état limite, riche d’histoires et marqué par l’interdit. Quelles traces profondes de cette pratique retrouve-t-on dans nos sociétés? Comment les corps, les pulsions, les gestes rejouent-ils, dans notre quotidien, ces actions ancestrales, concrètes ou symboliques, culinaires ou politiques, nécessaires ou simplement cruelles?
Chercher à accroître sa force en s’appropriant le corps de l’autre. S’identifier à travers le processus de cannibalisme, dans lequel le principe de cruauté est capital. Incorporer. Se manger du regard.
Dans sa quête, URGE cherche à poser des pièges pour le regard, à faire perdre le sens commun, à convoquer l’extraordinaire, comme un refoulé des consciences.

Biographie


Avant de s’ouvrir à la création artistique, David Wampach étudie la médecine à la faculté de Montpellier. Ses expériences de spectateur l’amènent à s’intéresser au spectacle vivant : il se consacre dans un premier temps au théâtre, puis à la danse. David Wampach multiplie les expériences, passant de la compagnie Coline à Istres (1999), à la formation ex.e.r.ce (2000) au Centre Chorégraphique National de Montpellier, dirigé par Mathilde Monnier, puis à l’école bruxelloise P.A.R.T.S. d’Anne Teresa de Keersmaeker (2001). Il participe, également, à la formation en culture chorégraphique proposée par Laurence Louppe, de 2004 à 2006, en parallèle de ses créations. Dès 2001, il développe une démarche, emprunte des influences théâtrales et plastiques issues de son parcours, qu’il inscrit dans l’Association Achles. Il cosigne le duo D ES R A (2003) avec Pierre Mourles, avant de créer le solo CIRCONSCRIT (2004), puis BASCULE (2005), trio hypnotique et radical rythmé par une musique métronomique. Suivent QUATORZE (2007) et son univers déréglé, AUTO (2008), duo avec le pianiste Aurélien Richard, BATTERIE (2008), performance avec un batteur et BATTEMENT (2009), une variation sur le «grand battement», mouvement emblématique de la danse classique. Il crée deux nouvelles pièces en 2011 : CASSETTE, une version contemporaine du ballet classique Casse-noisette, et SACRE, relecture du Sacre du printemps, créée au festival Montpellier danse 2011. Cette même année, il est lauréat de la Villa Kujoyama à Kyoto. En 2012 et 2013, il poursuit son travail autour des rituels et de la transe, en réalisant son premier court-métrage, RITE, un prolongement de la pièce SACRE, et crée le solo TOUR, dans lequel il dessine un être primal, envahi par le rythme incontrôlable de son flux respiratoire, qui compose un portrait visuel et sonore. En quête d’expérimentations sur de nouvelles formes, il propose le duo VEINE en 2014, à l’occasion du festival des arts de la rue Cratère Surfaces, organisé par Le Cratère, scène nationale d’Alès, dont il est artiste associé depuis 2012. Parallèlement, David Wampach est régulièrement sollicité pour intervenir dans des formations, comme ex.e.r.ce au Centre Chorégraphique National de Montpellier, la formation EMFOCO à Concepcion au Chili, ou encore danceWEB, dans le cadre du festival ImPulsTanz, qui l’a invité comme mentor en 2014.

Chorégraphie - David Wampach
Danse et jeu - Marie-Bénédicte Cazeneuve, Mickey Mahar, David Marques, Lola Rubio, Tamar Shelef, David Wampach
Son - Mikko Hynninen
Lumière -  Minna Tiikkainen
Conseil artistique - Youness Anzane
Travail vocal -  Dalila Khatir
Régie générale - Mathieu Morel
Collaboration artistique - Anne-Elodie Sorlin, Olivier Muller, Christian Ubl

Production et diffusion - Sabine Seifert
Administration - Antoine Billet
Production déléguée - Association Achles
Coproductions - Le Cratère — Scène nationale d’Alès / Festival Montpellier Danse 2015, en résidence à l’Agora, cité internationale de la Danse / Kyoto Experiment, Japon / Künstlerhaus Mousonturm, Allemagne / Le Phare – CCN du Havre Haute Normandie / Musée de la Danse – CCN de Rennes et de Bretagne / CCN de Nantes
Avec le soutien de l’ADAMI, CND – un centre d’art pour la danse, accueil en résidence

Répétitions du 20 au 30 avril 2015 au Phare
Création du 27 au 29 juin 2015 dans le cadre du 35ème festival Montpellier Danse

Image du spectacle