Alexia Bigot

Alexia Bigot se forme au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, suivant entre autres l’enseignement de Peter Goss et André Lafonta en danse contemporaine, Odile Rouquet  en anatomie/kinésiologie et Christine Gérard en composition/improvisation, elle obtient son diplôme en 2000. Après une année au Junior Ballet de Paris où elle dansera les pièces de Merce Cunningham, Lucinda Childs, Félix Blaska, Jo Stromgren et une création d’Hervé Robbe, elle rejoint la Cie de ce dernier, alors au Centre Chorégraphique National du Havre, en 2001. Une collaboration qui dure depuis où elle participe à de nombreux projets et créations notamment Rew, créé en 2003, un duo avec Hervé Robbe inspiré du Jeune homme et la mort, Là on y danse, créé en 2007, sur le concerto pour violon en ré d’Igor Stravinsky et une création musicale contemporaine de Romain Kronenberg et actuellement le projet La Tentation d’un ermitage, avec maintenant la Cie Travelling and co, créé par Hervé après avoir quitté le CCN du Havre.

Parallèlement elle travaille avec d’autres compagnies comme La BaZooKa de Sarah Crépin et Etienne Cupens, la Cie Arts Fusion de Virginie Mirbeau pour une reprise de son solo Medea Stimmen, la Cie Chantier de David Drouard… Elle crée en 2008 avec Pedro Mendes le duo Eco, sur une musique de Romain Kronenberg pour le Couvent des Carmes de Lisbonne.
Elle rencontre Edmond Russo et Shlomi Tuizer sur des projets d’Hervé Robbe et suit avec intérêt les débuts de leurs travaux et la naissance de leur Cie Affari Esteri. Elle danse au sein de leur Cie depuis 2011 les pièces Lings et Tempéraments.
C’est en 2008 avec la création de Ad astra qu’elle débute sa collaboration avec Emmanuelle Vo-Dinh (alors Cie Sui Generis). Suivront avec elle d’autres aventures : Fractale, le dyptique corps et voix -transire-/-insight-, Revolve et la création à venir, Tombouctou, déjà vu.

Depuis ses débuts d’interprète Alexia s’intéresse aux rencontres possibles en milieux scolaires, conservatoires, centres de formation professionnelle et participe à la sensibilisation au travail de création et de ses mises en jeux dans le processus d’écriture et dans la construction d’un corps créatif et sensible. Elle obtient son diplôme d’état pour l’enseignement de la danse en 2006.