Aurélie Gandit

Histoires de peintures
 
Histoires de peintures est une traversée chorégraphique des textes de l’historien d’art Daniel Arasse. Associant la voix enregistrée et la danse, ce solo tente d’incorporer par le mouvement dansé les textes jubilatoires de cet historien d’art qui faisait «joyeusement de l’histoire de l’art, en artiste» pour susciter le désir de voir et revoir mieux la peinture. Ce solo s’appuie sur un extrait du livre Histoires de peintures (Ed. Denoêl) qui regroupe une transcription des 25 émissions proposées par Daniel Arasse sur France Culture pendant l’été 2003.

Biographie


Après plusieurs années de danse classique au Conservatoire de musique et de danse de Nancy, Aurélie Gandit se forme à la danse contemporaine auprès de nombreux chorégraphes : Olga Mesa, Fattoumi/Lamoureux, Christine de Smedt (Les ballets C de la B), Félix Ruckert, Ultima Vez (Juha Peka-Marsalo et Rasmus Olme), Mark Tompkins, Suzanne Linke, Patricia Kuypers, Frank Beaubois et Marie Cambois.

Diplômée d’une maîtrise d’histoire de l’art à l’université de Nancy 2 (Les arts plastiques et la danse : le Ballet Théâtre Contemporain (1968-1978)), elle intègre en 2000 la formation curatoriale de l’École du Magasin-Centre national d’art contemporain de Grenoble et signe comme co-commissaire l’exposition digital deviance. Ses expériences professionnelles la conduisent ensuite au Musée des Beaux-Arts de Nancy et au Frac Lorraine comme guide-conférencière puis au centre d’art contemporain-la Synagogue de Delme en tant qu’assistante de la directrice. En 2004, elle décide de se consacrer entièrement à la danse.

De cette formation hybride, elle crée en 2007 une proposition in situ au musée des beaux-arts de Nancy — la Visite dansée — et fonde la même année la Cie La Brèche-Aurélie Gandit. Après le spectacle (a)musée en 2008, elle réalise l’année suivante États de Lieux pour le musée des beaux-arts de Nancy et recrée de nouvelles Visites dansées pour d’autres musées (Épinal, Mulhouse, Viseu-Portugal, Bar-Le-Duc). En 2010, elle conçoit avec Matthieu Remy une conférence dansée La variété française est un monstre gluant. En 2011-2012, elle participe à la formation «Transforme, Écrire» mise en place par Myriam Gourfink à la Fondation Royaumont.

Aurélie Gandit est également l’auteur de textes et de conférences : Le Ballet Théâtre Contemporain (catalogue d’exposition — Musée des Beaux-arts de Nancy), Autour de Noces, création originale et réinterprétations contemporaines, Panorama de la danse contemporaine Québécoise, Le corps des Saints et ses représentations symboliques, La danse et les arts visuels, Les Ballets Russes et les arts visuels (cycle de conférences sur l’histoire de la danse contemporaine en partenariat avec le CCN-Ballet de Lorraine).

Ses projets chorégraphiques mêlent le texte et la danse pour chercher à verbaliser la danse et à pictorialiser les mots. La pratique régulière du contact-improvisation, du Feldenkrais et du yoga l’amène à saisir et à réactiver les passages entre les sensations, les perceptions et l’action pour ouvrir sur l’imaginaire du mouvement.

Enfin, depuis 2005, elle travaille régulièrement comme interprète avec d’autres compagnies : Cie SomeBody — Galaad Le Goaster et Marjorie Burger Chassignet (They Live By Night, Festival Imprévu), Les Patries Imaginaires — Perrine Maurin (Un Temps — reprise de rôle), Cie Mille failles — Marie Cambois (Nécessairement provisoire, We killed a cheerleader), Olga Mesa (Le prochain regard/La proxima mirada — laboratoire expérimental), Cie Sosana Marcellino (Liaison hydrogène — reprise de rôle), Cie Fattoumi-Lamoureux (Ilot et Archipel — groupe d’amateurs), CRCC de Royaumont (atelier du répertoire), Extraits de Foray Forêt de Trisha Brown, Cie Christine de Smedt, (9×9) et réactive les performances de la collection du Frac Lorraine de Doria Garcia (The glass wall et Proxy).

Répétitions : au Phare du 17 au 27 avril 2012
Création : 9 et 10 mai 2012 pour les Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis
Représentations : dans le cadre du Festival Pharenheit ; 1er février 2013 au Théâtre des Bains-Douches au Havre ; 2 février 2013 au Théâtre Le Passage de Fécamp

Conception et chorégraphie : Aurélie Gandit
Danse : Aurélie Gandit
Accompagnement sonore : Yvain Von Stebut
Regard extérieur  : Marie Cambois

Production : Compagnie La Brèche-Aurélie Gandit
Coproduction : Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine St Denis ; Le Phare CCN du Havre Haute-Normandie.
Avec le soutien financier de la DRAC Lorraine Arts Plastiques. En partenariat avec le CCN-Ballet de Lorraine et de l’Arsenal de Metz (EPCC Metz en scène). Projet initié dans le cadre de Transforme / Fondation Royaumont avec la collaboration de Noëlle Simonet.

 

Image du spectacle