Ashley Chen

Chance, space and time
 
Chance, Space & Time est une pièce pour trois corps dans l’espace, dont les vecteurs artistiques, (chorégraphie, musique et éclairage) seraient indépendants et complémentaires.
Je souhaite ainsi m’emparer de deux des principes de création primordiaux chez John Cage et Merce Cunningham :
-L’autonomie des champs artistiques : soit l’importance de la non-hiérarchisation des associations musique/danse/lumière (l’une n’est pas créée pour l’autre) mais plutôt l’affirmation d’une coexistence par le simple fait qu’elles sont découvertes simultanément par le public, créant ainsi des associations artistiques inhabituelles.
-L’utilisation de systèmes de hasard : s’obliger à lâcher prise et tenter de créer un chaos organisé, se donner la possibilité de prendre des décisions non-subjectives, et questionner les différentes manières de composer la chorégraphie.
Ces principes guident la composition de cette pièce qui s’articule en trois parties : chacune contenant neuf cellules, elles-mêmes données à voir dans un nouvel ordre et proposées avec différents paramètres sonores (composition musicale volontairement hétéroclite) et lumineux.
Il s’agit alors à travers cette construction d’offrir différents points de vue aux spectateurs.
L’écriture du mouvement est travaillée au regard de vingt termes d’actions du quotidien comme par exemple : battre, planer, signer, trembler, balancer,… lesquels sont soumis à différentes notions de temporalités et d’espace. Ces contraintes construisent la partition chorégraphique dont chaque danseur s’empare pour en livrer une interprétation personnelle.
Au delà du principe de variations infinies, tant dans la construction que dans l’interprétation, la répétition qui opère, travaille la notion d’endurance et transforme les corps pour les amener vers l’idée d’une sincérité du mouvement.  – Ashley Chen

 

Biographie


Ashley Chen a suivi ses études au C.N.S.M.D. de Paris de 1994 a 1999. Après une création avec Thomas Duchâtelet, il part à New-York pour intégrer la Merce Cunningham Dance Company de 2000 à 2004 où il participe à quatre créations et danse une dizaine de pièces du répertoire. Il retourne ensuite en France et joint le Ballet de l’Opéra de Lyon, où il interprète des pièces de chorégraphes hétéroclites (Christian Rizzo, Angelin Preljocaj, Philippe Decouflé, William Forsyth, Russel Maliphant, Mathilde Monnier et Trisha Brown). En 2006, il quitte le ballet pour travailler avec des chorégraphes à travers l’Europe John Scott et Liz Roche à Dublin, Michael Clark à Londres, Jean-Luc Ducourt et Michèle Ann de Mey à Bruxelles, Philippe Decouflé et Boris Charmatz en France.
En 2002, Ashley Chen chorégraphie We’re all grown up now! à New-York. Un an après, il monte avec Marisela Lagrave I’m not a Gurrel!! Vidéo-danse filmée aux Hamptons, dans l’état de New-York.
En 2008, il créé avec le collectif Loge 22 I meant to move à Lyon.
Ashley Chen fonde la compagnie Kashyl en 2012 et monte en collaboration avec Pierre Le Bourgeois HABITS/HABITS.

Conception, chorégraphie – Ashley Chen
Interprétation Philip Connaughton, Cheryl Therrien, Ashley Chen
Compositeur — Pierre Le Bourgeois
Créateur lumière — Eric Wurtz

Production — Kashyl
Coproduction –  Accueils studio  CCN Ballet de Lorraine, 2Angles/Relais culturel de Flers
Aide à l’écriture  Le Phare, Centre chorégrahique national du Havre Normandie
Résidences de création  Micadanses, Point Ephémère, CCN de Tours
Prêt de studio  CCN de Caen

Répétitions au Phare du 29 mars au 2 avril 2016
Création le 28 avril 2016 au Centre chorégraphique national de Tours

Image du spectacle