Ashley Chen

Distances
 
Suite à Unisson (création 2018), pièce pour 8 interprètes sur le plaisir et la nécessité de faire partie d’un groupe hétérogène et Rush (création 2019), duo sur l’urgence et le besoin d’avancer à tout prix, Ashley Chen poursuit sa démarche avec Distances, pièce pour 10 interprètes qui questionne les différentes notions d’espace entre les individus.

Quel est l’espace vital de chacun?
Quand est-on trop proche?
Quels sont les signaux, invitations à pénétrer un espace vital/personnel?
À quel point d’éloignement se retrouve-t-on seul?
Quel est « l’espace vital » nécessaire au bien de chacun? Serait-ce l’idée d’un certain confort?
À quel moment une courte distance entre deux êtres devient-elle intrusive?
À quel moment l’éloignement amène-t-il à l’isolement?
Je veux explorer les différents stades entre ces deux extrêmes, voir comment un individu subit une intrusion ou décide d’inviter.
Est-il toujours nécessaire d’accepter le choix des uns et des autres?

— Ashley Chen

Biographie


Ashley Chen fait ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris de 1994 à 1999. Après une création avec Thomas Duchâtelet, il s’envole en 2000 vers New-York pour intégrer la Merce Cunningham Dance Company. Il y reste quatre ans, participe à cinq créations et danse une dizaine de pièces du répertoire.
Il revient ensuite en France et joint le Ballet de l’Opéra de Lyon, où il interprète des pièces des chorégraphes Christian Rizzo, Angelin Preljocaj, William Forsythe, Russel Maliphant, Mathilde Monnier et Trisha Brown.
En 2006, il quitte le Ballet pour sillonner l’Europe et les différentes collaborations. Il travaille avec John Scott et Liz Roche à Dublin, Michael Clark à Londres, Jean-Luc Ducourt et Michèle Ann de Mey à Bruxelles, Philippe Decouflé, Boris Charmatz, Mié Coquempot, Fabrice Dugied en France.
En 2002, Ashley Chen chorégraphie We’re all grown up now! à New-York. Un an après, il monte avec Marise la Lagrave I’m not a Gurrel!!, vidéo-danse filmée dans l’état de New-York. En 2008, il créé avec le collectif Loge 22 I meant to move à Lyon. En 2012, il fonde la compagnie Kashyl, dans le Calvados en Normandie, avec le désir de monter des pièces chorégraphiques originales et insolites où il peut se permettre une exploration profonde de la création scénique. Il crée Habits/Habits en 2013, Whack!! en 2015, Chance, Space & Time en 2016, Unisson en 2018 et Rush en 2019. Il se penche sur sa prochaine création de groupe Distances (automne-hiver 2020).

conception, chorégraphie — Ashley Chen
interprétation (en cours) — Magali Caillet-Gajan, Oona Doherty, Olga Dukhovnaya, Peggy Grelat-Dupont, Mai Ishiwata, Haruka Miyamoto, Andrea Moufounda, Marlène Saldana, Asha Thomas, Solène Wachter
composition musicale — Pierre Le Bourgeois / Animaux Vivants
création lumières — Éric Wurtz

production — Compagnie Kashyl
coproductions (en cours) — Le Phare, Centre chorégraphique national du Havre Normandie, direction Emmanuelle Vo-Dinh (accueil studio) ; CCN – Ballet de Lorraine (accueil studio) ; Le Rive Gauche, Scène conventionnée danse, Saint-Étienne-du-Rouvray ; CNDC d’Angers ; CCN de Caen en Normandie (soutien à la production) ; Atelier de Paris / CDCN
soutiens — Atelier de Paris / CDCN et l’ODIA Normandie (dans le cadre du Festival JUNE EVENTS)
résidences et mises à disposition — La Saison Culturelle de Deauville ; CND – Centre National de la Danse

La compagnie Kashyl est soutenue par la Région Normandie – Aide au développement des activités 2018-2019, la DRAC Normandie et le Conseil départemental du Calvados. Elle bénéficie également du soutien du Réseau Labaye.

Répétitions au Phare du 3 au 6 juin et du 18 au 22 novembre 2019
Création automne 2020 au Rive Gauche, Scène conventionnée danse de Saint-Étienne-du-Rouvray