Anthume ou la sensation du membre fantôme

Création 1998

 
«Les vivants épellent encore leur absence ; ils rêvent à l’œuvre que chacun d’eux aurait pu nous donner. À elles seules déjà, leurs vies étaient aux yeux de quelques témoins, et sont pour ceux qui leur survivent en essayant de conserver leur souvenir actif, des œuvres dignes d’affronter la mort. Mais ne peuvent-elles laisser d’empreinte sans être écrites? Faut-il fixer tout cela pour que la mémoire demeure agissante? Je n’ai pour but que de tenter, dans la mesure de mes moyens, d’en reconstituer peu à peu les contours.»
Frédéric-Yves Jeannet, Cyclone

Anthume ou la sensation du membre fantôme évoque le sens d’une fragilité à vivre et à devenir… sous l’angle de la mémoire des corps et des souvenirs qui s’y inscrivent. La sensation du membre fantôme comme image de l’absence, mais aussi comme réflexion sur la violence : une radiographie dans laquelle construire et détruire s’inscrivent comme deux alternatives indissociables.
Emmanuelle Vo-Dinh

REPRÉSENTATIONS

08.01.00 — Scène nationale d’Évreux-Louviers
19.11.99 — Théâtre Duchamp-Villon, Rouen
11.02.99 — Théâtre Kallisté, Ajaccio
30.01.99 — L’Étoile du Nord, Paris
29.01.99 — L’Étoile du Nord, Paris
16.05.98 — Le Volcan, Scène nationale du Havre
15.05.98 — Le Volcan, Scène nationale du Havre

chorégraphie – Emmanuelle Vo-Dinh
assistant – Franck Picart
interprètes – Guillaume Cuvilliez, Emmanuelle Facquet, Frédéric Leprévost Franck Picart et Emmanuelle Vo-Dinh
décor – Arnaud Jammet
lumières – Françoise Michel
musique – Bartok
bande son – Emmanuel Lalande
costumes – Salina Dumay

durée – 60 minutes

production – Sui Generis
coproduction – CCN du Havre Haute-Normandie. Avec le soutien de l’Adami et du Volcan, Scène nationale du Havre.
La compagnie Sui Generis est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Haute-Normandie, la Région Haute-Normandie et la Ville du Havre.